[E3 2018] Les annonces de Nintendo

Classé dans : À la une, Actualité | 0

Ça y est, l’édition 2018 de l’Electronic Entertainment Expo, ou E3, vient d’ouvrir ses portes après le bal annuel des conférences des constructeurs et de certains éditeurs.

Nintendo est traditionnellement le dernier à diffuser ses annonces dans une vidéo pré enregistrée d’une quarantaine de minutes. Depuis 2013, Nintendo a abandonné l’idée de tenir une grosse conférence bien chère et bien longue lors de l’E3, et vu celles des autres éditeurs, mis à part Microsoft qui s’en tire plutôt bien, on ne regrette rien, en tout cas en ce qui concerne le format.

C’est parti

Le Nintendo Direct a commencé par le trailer de Daemon X Machina, un jeu de robot produit par Kenshiro Tsukuda, à la tête de la série des Armored Core (et de Course à la Fortune). Personne ne s’y attendait et aucune information n’a été donnée à part une sortie pour 2019, mais ça fait plaisir de commencer par de la nouveauté, même si le genre ne parlera pas forcément à grand monde chez nous.

 

La dernière partie du DLC de Xenoblade Chronicles 2 à été détaillée, et Monolith Soft a gâté les fans de la série avec une nouvelle histoire mettant en scène de nouveaux personnages, un nouveau continent, et un gameplay un peu différent. Sans spoiler, on peut dire que l’on joue un moment du jeu original qui est raconté dans les cinématiques. Le contenu de Xenoblade 2 – Torna, the Golden Country semble tellement conséquent qu’il sera également disponible indépendamment de Xenoblade Chronicles 2 en boite pour sa sortie en septembre.


Reggie fait une petite intervention pour parler rapidement de la Switch en général et de Pokémon Let’s Go, déjà annoncé lors d’un précédent Pokémon Direct. Il précise que l’accessoire Pokéball + contiendra un Mew, histoire de convaincre définitivement les fans de passer à la caisse.

Ensuite on retrouve une vidéo de jeunes qui jouent à la Switch dans leur salon dans le style des premières présentations de la console, ça faisait longtemps, tiens ! C’est l’occasion d’annoncer Super Mario Party, la nouvelle itération de la célèbre série de jeux vidéo de plateau. Est-ce que l’abandon de la numérotation sur console de salon indique une énième tentative de renouveler la série ? Il faudra l’essayer pour y répondre, le jeu semble revenir au concept initial mais pas vraiment. En tout cas les mini-jeux ont l’air toujours aussi efficaces et nous avons été assez intrigués par la possibilité de jouer avec deux Switch, qui semblent mystérieusement savoir reconnaître leur position l’une par rapport à l’autre. Sortie prévue pour le 5 octobre de cette année.

Au tour de Fire Emblem de s’illustrer. Fire Emblem : Three Houses (merci Nintendo pour ce sous-titre pas du tout confusant pendant l’E3) est le nouvel épisode principal de cette série de RPG tactiques. Il s’agit d’un Fire Emblem tout à fait classique avec quelques nouveautés qui pourraient pas mal changer le gameplay, notamment l’intervention de soldats aux côtés des héros dont on peut modifier la formation. Les batailles paraissent donc un peu plus cohérentes dans l’ambiance de guerre entre royaumes à laquelle la série nous a habitués. Malheureusement le jeu est repoussé au printemps 2019 chez nous, malgré une sortie japonaise en fin d’année 2018.

C’est au tour de Fortnite de se montrer en version Switch. Le jeu à la mode du moment développé par Epic Games était attendu sur la console de Nintendo et sera gratuit, comme sur les autres plateformes. Mais ne vous inquiétez pas, il est toujours possible de payer pour obtenir divers contenus esthétiques dans le jeu. Le plus intéressant est qu’il est disponible dès maintenant.

Les jeux dits « indépendants » ne sont pas mis de côté avec la présentation de deux titres très attendus. Tout d’abord Overcooked 2, la suite de l’excellent jeu de cuisine en coopération. Alors que le premier épisode était clairement une expérimentation à petit budget, les développeurs semblent cette fois y avoir mis les moyens. Plus de recettes, plus de maps, plus de personnages, et surtout techniquement bien plus abouti, le jeu sortira le 7 août 2018 et on peut déjà le précommander pour obtenir des personnages supplémentaires, dont un exclusif à la Switch (non, ce n’est pas Mario). Le deuxième jeu, disponible immédiatement sur l’eShop, est l’excellent Hollow Knight, un jeu de plate forme aventure jusque là uniquement jouable sur PC.

Alors que l’on pensait y échapper, Nintendo en remet une petite couche sur Octopath Traveler, toujours prévu pour cet été, l’occasion d’annoncer la disponibilité d’une nouvelle démo, plus complète, offrant le premier chapitre de chaque personnage.

La liste

Vient ensuite une vidéo qui énumère rapidement tous les jeux prévus pour sortir en 2018 sur Switch, mélangeant eShop, jeux maisons ou jeux tiers. En vrac :

Starlink, Battle for Atlas, 16 octobre

Arena of Valor, automne

Minecraft, 21 juin

Mario + Lapins Crétins : Donkey Kong Adventure (DLC), 26 juin

Pixark, automne

Just Dance 2019, 23 octobre

Dragon Ball FighterZ, 2018

Splatoon 2 Octo Expansion (DLC) : été – Malgré une nouvelle confirmation pour l’été pendant le direct, une annonce surprise a été faite un peu plus tard à la fin du championnat du monde de Splatoon, pour annoncer que le DLC serait en fait disponible dès demain ! On apprend également que trois amiibo à l’effigie des octalings sont prévus dans le courant de l’année.

Captain Toad, 13 juillet

Crash Bandicoot N-Sane Trilogy, 29 juin

Ninjala, printemps 2019

Carcassonne, noël

FIFA 19, septembre

Ark Survival Evolved, automne

Wasteland 2 Director’s cut, automne

Dark Souls remastered, été

SNK Heroines Tag Team Frenzy, 7 septembre

Monster Hunter Generations Ultimate, 28 aout

Wolfenstein II : The new Colossus, 29 juin

The World Ends With You : final remix, automne

Megaman 11, 2 octobre

Mario Tennis Aces, 22 juin

Le gros morceau

Après un petit mot de Shinya Takahashi, le nouveau président de Nintendo, c’est au tour de Masahiro Sakurai, que l’on ne présente plus, de nous parler du nouveau Smash Bros. On pouvait s’y attendre, mais il en a vraiment beaucoup parlé, un peu trop même, 25 minutes dont une majorité pour passer en revu les quelques 65 personnages présents pour l’instant dans le jeu. Et c’est le point d’accroche de ce nouvel épisode, Super Smash Bros. Ultimate marque le retour d’absolument tous les personnages jouables de la série, que ce soit les DLC de la version Wii U, les clones de Melee ou même Snake, que l’on pensait être retourné définitivement chez Konami. Une bonne partie des stages des 5 précédentes versions sont aussi de retour, tous remodélisés, enfin !

Nous nous demandions encore si ce jeu allait être un portage Wii U comme Mario Kart 8 Deluxe ou un véritable nouveau jeu, et le suspense n’aura pas duré très longtemps. Il s’agit bel et bien d’un nouveau Smash Bros., mais qui se base largement sur la version Wii U que ce soit le moteur de jeu ou une grande partie des modèles des personnages, ce qui a permis a l’équipe de se concentrer principalement sur le contenu et l’ajustement du gameplay. Un peu comme Splatoon 2. Vous l’aurez compris, Super Smash Bros. Ultimate ne va pas révolutionner la franchise, Smash Bros. restera Smash Bros. ; en revanche on apprend pendant ces longues minutes, le tournoi Smash Bros. Invitationnal, et le Nintendo Treehouse, qu’une multitude de petits changements ont été fait pour améliorer le jeu par rapport a son aîné. On notera par exemple le retour des esquives aériennes directionnelles, la pénalisation des esquives trop fréquentes, ou encore un changement du fonctionnement du bouclier parfait, augmentant la prise de risque. Bien entendu, passer autant de temps à détailler chaque personnage n’était pas totalement vain, on apprend plein de petites choses très sympa comme des changements de coups, en particulier les final smash, de design avec de nombreux costumes alternatifs s’ajoutant aux simples variations de couleur ou encore le concept de personnage « echo » permettant de justifier les clones injustifiables, en ajoutant un au passage : Daisy.

Et qui dit Daisy, dit Ridley (popopoooooo), car oui, l’éternel rival de Samus rejoint le roster en tant que 65e personnage jouable, venant conclure une longue histoire entre Sakurai et la communauté Smash Bros.

Nintendo nous promet que d’ici le 7 décembre, date de sortie du jeu, encore plus de nouveautés seront dévoilées. Il vaut mieux car pour le moment nous n’avons aucune idée des différents modes de jeux ou du fonctionnement du online.

En conclusion

Pour conclure, on peut être assez mitigé à l’issue de ce Nintendo Direct. La longueur de la présentation de Smash Bros. nous fait un peu oublier les annonces, somme toute assez sympa de la première partie. Il faut se rendre à l’évidence, Nintendo ne considère plus l’E3 comme l’occasion de sortir toutes les grosses cartouches, mais plutôt comme le moment idéal pour dérouler le catalogue de l’année à venir, tout en se concentrant sur un jeu principal. Il ne faut pas oublier que Nintendo diffuse plusieurs Nintendo Direct au cours de l’année, dont certains n’ont rien à envier, en termes d’annonce, à celui de l’E3. Le Nintendo Direct de l’E3, n’est maintenant plus qu’un Nintendo Direct comme les autres, agrémenté quand même de tournois et de présentations live pendant toute la durée du salon qui font intégralement partie du show.

Quoi qu’il en soit Nintendo a déjà assuré son année 2018 avec une licence phare qui fera vendre des consoles par camions entiers à Noël et, chose assez rare pour être soulignée, les éditeurs tiers sont plutôt au rendez-vous cette année, même si il y a encore des progrès à faire.

 

Laissez un commentaire